Le Premier ministre était en visite hier à Caen ou plutôt en balade…

Souriant et décontracté, il rendait une petite visite à ses amis, bien entendu personne n’a voulu le contrarier et parler des nombreux dossiers de notre agglomération, tous bloqués.

Jean-Marc AYRAULT était pourtant très attendu sur les grands sujets structurants concernant notre capitale régionale.

 

Beaucoup pensaient qu’il était venu apporter au moins une bonne nouvelle sur un des dossiers qui inquiètent les Caennais : Un plan de sauvetage du CHU, la reconstruction de la prison, une avancée sur le dossier de la ligne Paris Normandie, une participation de l’’Etat pour la construction prochaine des deux nouvelles lignes de Tramway…

Malheureusement, rien de tout cela n’a été annoncé, cette visite s’est résumée à la publicité d’une mesure gouvernementale de soutien à l’AFPA de 110 millions et à une réunion à huit clos de laquelle ont été exclus une parlementaire socialiste et le Président de Région.

Quelle image de la Basse-Normandie donnons-nous ? Celle d’un Laurent Beauvais qui telle une midinette attendant sa vedette préférée faisant le « pied de grue »  devant la sortie des artistes, avec un petit cadeau à la main devant la porte de la réunion où l’avenir de la LGV était discuté.

Alors que le Calvados n’est pas représenté au gouvernement, que Rouen et le Havre s’imposent et se développent, le temps passe et les échecs s’accumulent pour Philippe DURON.

Après avoir laissé partir le 18ème Régiment de Transmissions en 2010, et la Chambre Régionale des Comptes en 2011, c’est un véritable exode notamment de la population auquel nous assistons impuissants.

En 2008, la nouvelle équipe municipale avait promis que CAEN retrouverait toute sa place sur l’échiquier national, en 2013 la déception est grande !

En quittant la ville, Jean Marc AYRAULT a déclaré que « CAEN était une ville pleine de promesses ». Une chose est sûre, ce ne sont pas les siennes !

Philippe LAILLER

Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter