Sonia de la Provôté entourée d'une partie des jeunes ayant répondu au questionnaire. > Agrandir l'image

Leurs priorités? Le logement et l'emploi, des transports moins chers, l'accès à des lieux à vocation sportive ou de rassemblement, une offre culturelle « hors les murs ». La politique municipale? Ils s'y intéressent peu, et aimeraient qu'elle les intègre davantage. C'est le résultat de l'enquête menée auprès d'une centaine de jeunes, de 15 à 24 ans, par l'équipe de campagne de Sonia de la Provôté, conseillère générale UDI, conseillère municipale et candidate aux municipales à Caen.

 

À l'instar du « sondage » mené auprès des femmes, la consultation a porté sur toutes les catégories (lycéens, étudiants, travailleurs, sans emploi...) et tous les quartiers. Ce qui revient le plus souvent: « Le prix du ticket de tram ou de bus trop cher (1,35 €), une demande de logements notamment en colocation, un besoin de lieux de rassemblement abrités, de terrains ouverts de foot et de basket », liste Rudy Niewiadomski, qui a piloté la consultation. Mais aussi: « Une envie d'échanges directs avec les élus, une méconnaissance des tarifs étudiants dans les lieux culturels, une demande pour voir l'art descendre dans la rue. »

Sonia de la Provôté y voit la nécessité de « penser la politique jeunesse avec les principaux concernés », de les intégrer davantage à la politique municipale. « En majorité, ils souhaitent rester vivre à Caen, à condition d'y trouver un travail. » Prochaines étapes: un questionnaire à destination des hommes, d'ici mi-décembre, puis un autre pour les plus de 70 ans.

Aurélie LEMAÎTRE.
Journal Ouest-France du mercredi 20 novembre 2013
Edition : Caen - Rubriques : Caen Ville

 

Vous aussi, vous pouvez vous exprimer grâce à notre plateforme laparoleauxcaennais.fr :

 

Ajouter un Commentaire


Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter