Photo : Philippe Lailler, conseiller municipal de Caen de 1995 à 2008.

Conseiller municipal de Caen depuis 1995, Philippe Lailler, 52 ans, pharmacien, n'a pas été réélu à ce poste en 2008. En dépit de cette absence de mandat, le responsable du MoDem apparaît comme l'un des opposants à Philippe Duron, maire PS sortant. Moyens utilisés : une dizaine de tracts où il tire à boulets rouges sur le maire en mettant en cause ses nombreux mandats et les indemnités qui y sont liées, son prétendu rôle au sein de la banque Dexia. Autres critiques : des projets qualifiés de « pharaoniques », telle la BMVR (Bibliothèque municipale à vocation régionale), et la hausse des impôts locaux à Caen, ainsi que la création d'un impôt ménages par l'agglomération Caen-la-Mer.


Avec en relais un site Internet « À Caen de toutes nos forces », Philippe Lailler a contribué à écorner l'image du maire. D'autant qu'il s'est présenté à toutes les élections (cantonales, régionales, législatives) en reprenant les mêmes thèmes. Envisageant de conduire sa propre liste aux prochaines élections municipales de 2014, il s'est rallié à Sonia de la Provôté, 44 ans, médecin, candidate UDI.

Reste à savoir si Philippe Lailler parviendra à surmonter sa fièvre d'opposant-né. Entre 1995 et 2001, il s'est illustré en mettant en cause le tramway sur pneus. Entre 2001 et 2008, il a brisé quelques lances contre le maire UMP, au point de saisir le tribunal administratif d'une délibération votée par le conseil municipal.

Et, au final, il a conduit une liste contre la maire UMP sortante en 2008.

Dossier : Jean-Pierre BEUVE.

Journal Ouest-France du samedi 11 janvier 2014
Edition : Caen

Ajouter un Commentaire


Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter