Rodolphe Thomas et  la police municipaleAu moment où Nicolas SARKOZY se rend à Villiers-sur-Marne pour la cérémonie d'hommage national rendu à Aurélie FOUQUET, policière municipale tuée voilà presque une semaine dans une fusillade sur l'autoroute A4 par des malfaiteurs, il est urgent de se poser des questions concernant la sécurité assurée dans nos villes.

Nos quartiers populaires sont sensibles à tous les maux de la société Française. Ils sont peu à peu devenus des quartiers difficiles, où se trouvent les populations les plus fragiles. Ceci est un simple constat, pas une résignation, et encore moins un aveu d’échec.

Depuis la suppression de la Police de Proximité par le Ministre de l’Intérieur, Nicolas SARKOZY, la situation n’a cessé de se dégrader. Les quartiers populaires ont à nouveau été abandonnés à leur sort.

Dans ces quartiers, les forces de l’ordre ne peuvent plus faire face à la lourde charge de travail par manque de moyens et d’effectifs. Lorsqu’un habitant demande l’intervention de la Police Nationale, celle-ci lui répond de plus en plus souvent « qu’aucune voiture n’est disponible » ou « contactez directement la Police Municipale ». Cette situation est devenue intolérable !

Ainsi dans l’indifférence, tous les jours des personnes se réunissent dans les halls d’immeubles, pour boire de l’alcool, consommer des stupéfiants et organiser leurs petits trafics. Doit-on donner à ce phénomène le nom d’apéro facebook pour que le Ministre de l’Intérieur s’y intéresse ?

Face à cette situation, les maires ont été contraints de faire évoluer les missions de leur Police Municipale. Elles se sont ainsi substituées par nécessité à la Police Nationale.

Les policiers municipaux sont en première ligne de part leur proximité, ils doivent intervenir de plus en plus souvent dans l’urgence pour pallier à l’absence de la Police Nationale, outrepassant leurs missions, prenant ainsi de nombreux risques pour répondre à la détresse des habitants.

Brice HORTERFEUX aura-t-il le courage de réparer les erreurs de Nicolas SARKOZY en revenant sur la suppression de la Police de proximité, que tous les acteurs locaux réclament ?

Rodolphe Thomas

Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter