Il est pour le moins « inquiétant » que Viacités ait attendu un énième déguidage pour se décider à faire contrôler le rail et exiger des concessionnaires Kéolis et Bombardier qu’ils remplacent dans l’urgence 200 gallets sur les rames du tram avec des travaux de rechargement du rail qui vont nécessairement perturber l’exploitation mais la sécurité commande cette intervention.

Le syndicat mixte des transports ou la collectivité qui le remplacera doit dès maintenant s’adjoindre les services d’un organisme indépendant qui aura pour mission de contrôler les conditions d’exploitation du matériel roulant quelque-soit le mode pneus ou fer et pourra discuter à égalité de compétence technique avec des concessionnaires qui ne peuvent être juges et parties.
Il faut dés à présent organiser ce «  2ème regard indépendant » pour la ligne 2 et ce quelque-soit le mode d’exploitation retenu régie ou concession.
En l’absence de contrôle indépendant la collectivité subira des avatars similaires et le choix du fer ne résoudra pas tout.
L’expérience n’éclaire que le chemin parcouru dit le philosophe alors soyons très vigilant pour reprendre la maîtrise de la ligne 1 et préparer la ligne 2 pour un réseau de transport en mode tramway efficace et sécurisé.

Sylvie Morin-Mouchenotte
Ancienne présidente de Viacités

Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter