Rodolphe Thomas Hérouville-Saint-Clair et Caen-la-merQuatre questions à... Rodolphe Thomas, maire d'Hérouville.

Viacités tient actuellement des réunions publiques sur la deuxième ligne du TVR. Cela semble vous inquiéter...
Ce qui m'inquiète, c'est l'avenir de la première ligne. Malgré les imperfections, le tramway avec guidage sur pneus est un succès. Il a désenclavé les villes et les quartiers de notre agglo et près de 45 000 usagers l'utilisent. Ce mode de transport doit être conforté. Pour cela, il faut s'engager de manière urgente pour une deuxième ligne de tram. Tout autre choix signera la mort de la première ligne.

 

Que craignez-vous au juste ?
Aujourd'hui, nous sommes confrontés à de grosses difficultés avec le consortium STVR. On le sait, les rames de tramway actuelles ne seront pas remplacées. Bombardier ne les fabrique plus. Mais si Viacités fait le choix, pour la 2e ligne, d'un Bus à haut niveau de service (BHNS) comme les études semblent le suggérer, on cassera tout ce qui avait été fait il y a dix ans.

Mais avait-on fait les bons choix à l'époque ?
On ne va pas refaire l'Histoire. Nous avons investi des sommes colossales dans les rails de guidage et plates-formes. On ne va pas tout casser ! Il existe d'autres alternatives, une nouvelle génération de trams urbains, comme ceux de Translohr, par exemple, qui a construit le tramway de Clermont-Ferrand. Il peut rouler sur les rails actuels. Cela sauverait la première ligne.

S'il n'est pas retenu, ce scénario doit bien avoir quelques inconvénients...
Cette solution est un peu plus chère qu'un Bus à haut niveau de service. Et les tramways Translohr ne roulent que sur rails. Sauf qu'à moyen terme, cette option nous éviterait le gaspillage de tout ce qui avait été investi dans la première ligne. Je défendrai en tout cas cette position lors du prochain conseil de Viacités.

Recueilli par Aurélie LEMAÎTRE.

 

Journal Ouest-France du jeudi 18 novembre 2010
Edition : Caen

Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter